complexes confiance en soiPour essayer de trouver ce que les physiciens considèrent comme étant une vérité, ils utilisent souvent le raisonnement par l’absurde. En quoi cela consiste me diriez-vous? Démontrer la vérité d’une proposition en prouvant l’absurdité, la fausseté de la proposition complémentaire. Pour faire simple, aujourd’hui, on ne va non pas utiliser le raisonnement par l’absurde mais on va juste « dé-étudier » ce que la société nous a inculqué, autrement dit, on ne va non pas se voir mais carrément se regarder à travers nos propres yeux et réfléchir avec notre propre cerveau.

Tenez-vous devant un miroir et pointez en vous ce que vous n’appréciez pas et mentionnez éventuellement la raison derrière cela. En général, chacune de vos réponses commencera par des «  c’est trop » n’est-ce pas ? La question que j’ai à vous poser est la suivante: « Qu’est-ce qu’ être trop »? A partir de quel moment considérez-vous que la limite est dépassée?  Sur quoi ce « fait » est-il basé? Quelle unité de comparaison utilisez-vous ? La plupart d’entres-vous ne le savez probablement pas car c’est dans certains cas inconscient mais la réponse est: celle de la société. Et si, et si, et si vous créez vous-même votre propre standard? Votre propre unité? Allez, on essaye !…

Très difficile n’est-ce pas? Se pousser à réfléchir de manière neutre, non-influencée, autrement dit par soi-même, est devenu un exercice qui demande énormément d’énergie car nous avons été « programmé, conditionné » à suivre la masse ainsi que ses idées. Penser contrairement à ce qui est considéré comme un « fait », penser de manière brute, est devenu presque inconcevable. Ce que vous n’arrivez à faire, la société l’a déjà fait pour vous. Ce qui est triste est que votre avis n’a pas été pris en compte, ‘fin si, ‘fin non, ‘fin si au final. Enfin, vous comprendrez.

Il faut comprendre que la société fonctionne la plupart du temps,  si pas tout le temps, par influence. Cela commence souvent par le choix d’UN SEUL individu influençant un petit groupe de personnes, influençant à son tour un plus grand groupe afin de devenir à son tour toute une société. Qui est la société? La société au final, c’est nous. Plus compliqué que seulement ça, mais pour une petite simplification,  nous sommes donc tous influencés (sans prendre en compte les intermédiaires) par le choix, l’idée, la subjectivité, d’UN SEUL individu.Très tiré par les cheveux, c’est vrai, mais pensez-y. Et si vous étiez cette personne maintenant? Quel choix prendriez-vous ? L’imposeriez-vous aux autres ? Feriez-vous croire que votre subjectivité est une vérité ? un fait ?

BLOGUEUSE AFRO NOIRE

Comment sortir de tout ça finalement ? Il suffit juste d’avoir ce courage de vous tenir seul(e) face au monde entier et « SPEAK UP «  comme on dit. Ne soyez impressionnés par le nombre de personnes car la multitude n’a pas toujours « raison ». Tenez-vous toujours ferme pour ce en quoi vous croyez. Non pas pour convaincre qui que ce soit, mais pour être la personne que vous choisissez d’être et pas la personne qu’un individu quelconque veuille que vous soyez. Etablissez vos propres standards pour votre propre vie. Certes, nous sommes toujours d’une certaine manière ou d’une autre influencé par notre environnement, sa culture, sa loi, et tout ce qui la compose évidemment mais ne laissez en aucun cas le bonheur égoïste d’un, créer le malaise chez vous. Votre différence est ce qui est considérée comme étant unique, osée et vous savez quoi? C’est là que demeure votre réelle beauté.

Share: