coeur brisé mauvais choixIl n y a de mauvais choix. Vous pouvez me dire ce que vous voudrez…Il n y a de mauvais choix. Les études que vous avez choisies, le tatouage puéril que vous avez fait, l’homme/la femme que vous avez fréquenté, l’enfant que vous avez gardé, votre destination de voyage, les amis que vous avez eu. Il n y a de mauvais choix. À l’instant où vous vous êtes retrouvé dans ces dilemmes certes de meilleurs choix s’offraient probablement à vous mais le choix que vous avez pris n’était pas forcément le mauvais. Peut-être bien que ca poussera à la réflexion, peut-être bien que ça refermera des blessures ouvertes depuis trop longtemps ou peut-être bien que ca vous aidera à sauter CE pas pour certains d’entre vous et c’est la seule et unique raison pour laquelle je vous écris cela. BLOGUEUSE AFRO NOIREAujourd’hui, je veux vous faire part de ma forte conviction qui est de croire que rien n’arrive par hasard. Peu importe ce que vous considérez comme étant une erreur, un échec, une faute, une décision stupide, d’une manière ou d’une autre, cela vous a appris ne serait-ce qu’une seule chose…et c’est là que le mot « erreur » n’est plus si valide que ça ou le »mauvais » choix n’était pas si mauvais que ca. Je dis toujours que cela dépend des motivations des personnes. Je trouve, encore une fois, personnellement, qu’en tant qu’être humain nous sommes censé tendre vers la croissance, c’est ce qui nous donne aussi d’une manière ou d’une autre, un but. La croissance vient avec l’expérience, et quand on fait des expériences, au départ, il n y a que des hypothèses. Les hypothèses sont…des suppositions et chacune des suppositions nous fait avancer et nous apprend une chose nouvelle sur les prochaines.BLOGUEUSE AFRO NOIREJ’ai cette tendance à vouloir choisir mes mots avec exactitude…sans nuance possible, dans l’unique but d’éviter tout quiproquo ou extrapolation, et puis je trouve que cela clarifie tout de suite la vraie signification de ce dont on veut réellement faire part. Oui, c’est bien moi, je suis la personne qui fait chier ses amis en les forçant à bien choisir leurs mots. Par exemple, comme le simple fait de dire femme au lieu de fille lorsque la personne désignée est une femme et non une fille. Des petits détails assez chiants comme ça mais crucial pour moi car avec ça viennent la clarté, la précision mais surtout la compréhension. Je sais, je réfléchis beaucoup trop, voire plus qu’il ne le faudrait !

BLOGUEUSE AFRO NOIRERevenons à nos moutons ! Vous savez, l’erreur dont vous voulez parler, est ce que j’ appelle: une leçon, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je reste sur ma position avec fermeté: Il n y a de mauvais choix, il n y a d’erreur. J’ai appris à penser comme ça, exactement de cette manière-là. C’est une manière pour moi de voire le côté positif de toute épreuve et de toute situation…oui même les plus extrêmes. C’est pour moi une sorte d’ouverture à la seconde chance, à la troisième, à la quatrième et ainsi de suite. Comme on dit: « Chaque jour est une nouvelle chance ».

BLOGUEUSE AFRO NOIRE

Les études que vous avez choisies vous ont finalement montré que ce n’était pas ce qui vous correspondait le mieux mais bien autre chose et en passant vous auront laissé: la connaissance. Le tatouage puéril que vous avez fait vous a finalement appris à ne jamais prendre de décision hâtive basée sur un sentiment temporaire et vous aura donc enseigné: la patience. L’homme/la femme que vous avez fréquenté vous a donné une idée sur le type d’homme/femme avec qui vous ne voudriez pas passer le restant de votre vie. Cela vous en a donc fait apprendre non seulement sur vous-même mais vous aura aussi laissé en passant plus de clarté et de peaufinage sur ce dont vous avez réellement besoin. L’enfant que vous avez décidé de garder et que vous pensez à l’heure d’aujourd’hui être une erreur fatale, se trouvera peut-être (certainement) être la plus belle chose qui ne vous soit jamais arrivée: le bonheur. Votre destination de voyage était peut-être pas ce à quoi vous vous attendiez mais vous avez tout de même pu y poser les pieds et voir au moins une fois dans votre vie à quoi cet endroit ressemble, chance que tout le monde n’a pas forcément: la découverte. Les « amis » que vous avez auparavant eu vous ont probablement forgé, pour que vous réalisiez et décidiez finalement de devenir une meilleure personne: l’espoir. BLOGUEUSE AFRO NOIREVous savez ce qui ronge beaucoup plus que « l’erreur » que vous avez commise? L’inconnu, le regret. Dans ma spiritualité à moi, nous avons tendance à fortement croire que nous ressortons victorieux de chaque moindre épreuve et que chaque épreuve n’est pas un hasard mais est là pour nous enseigner quelque chose et biensûr, durant ces épreuves-là de la vie, qu’elles qu’elles soient, nous sommes accompagné de cette force supérieure que nous appelons Dieu. (Jeremiah 29:11). Je pense que chaque épreuve est une occasion d’expérimenter et d’avoir une histoire à raconter à son prochain. Ce qui compte donc le plus pour nous, c’est la fin de l’histoire plutôt que l’histoire-même…sauf pour ceux qui aiment les ragots(rire).BLOGUEUSE AFRO NOIRE Personnellement, encore une fois, je dis bien personnellement pour ne pas présenter ça comme un fait mais plus comme ma vérité à moi, je pense que les meilleurs choix sont pris à partir du moment où nous n’allons à l’encontre de la personne que nous sommes réellement, de nos valeurs, nos convictions, et que nous n’impliquons en aucun cas nos émotions qui elles sont souvent permanentes car comme je dis souvent: « Les émotions sont instables ». Nous pouvons passer d’un oui léger à un non catégorique en l’espace de quelques minutes seulement. Quoi que vous fassiez, soyez sûr que la décision que vous allez prendre est une décision personnelle et que suite à cela si le résultat n’est pas ce à quoi vous vous attendiez, c’est que ce n’était pas forcément la meilleure option pour vous. Toutefois, retenez avant tout que ce n’était pas une erreur mais une opportunité pour vous à l’avenir de faire mieux.

 

 

Share: